Lythops, Conseil en pédagogie
lythops18@gmail.com

OUTILS


LA GESTION MENTALE, OUTIL DE DÉCOUVERTE DU FONCTIONNEMENT COGNITIF

mindmapLa Gestion Mentale explore, décrit et étudie les processus mentaux dans leur diversité. Cette analyse de la conscience cognitive a été élaboré par Antoine de la Garanderie à partir de l'analyse des habitudes mentales de très nombreux sujets.
Ce philosophe et pédagogue a mis en évidence le rôle fondamental :
- de l'évocation comme outil de la pensée. L'évocation est une "image mentale", visuelle, auditive ou verbale, par laquelle le sujet rend mentalement présent le monde qui l'entoure, la réalité qui est, ou celle qu'il invente. Les évocations sont les constructions mentales des objets de perception. Elle ne sont pas en lien direct avec les organes des sens.
- des gestes mentaux qui interviennent dans les situations d'apprentissages. Au nombre de 5 (attention, mémorisation, compréhension, réflexion et imagination créatrice), ils utilisent les évocations et s'articulent entre eux en des stratégies différentes selon les sujets. Il sont toujours déclenchés par un projet précis.
- du projet comme acte mental primordial qui précède tous les gestes mentaux. Le projet est une direction donnée à l'activité mentale qui permet au sujet d'adopter le traitement cognitif approprié pour réussir une tâche.

A partir de là, le pédagogue utilise le dialogue pédagogique comme instrument d'analyse afin d'aider le sujet à prendre conscience de ses propres procédures mentales. C'est un point de départ pour progresser. Il permet de mettre au point des procédures efficaces adaptées aux habitudes de sens de l'apprenant et d'en vérifier la pertinence par des applications.

LA DISCIPLINE POSITIVE, OUTIL DE RÉGULATION DES INTERACTIONS FAMILIALES

mindmapLa Discipline Positive est une approche qui encourage chez l’enfant le développement de compétences sociales dans un esprit de respect mutuel au sein des familles, des écoles et des communautés.

Elle met à disposition des parents, des enseignants et des entreprises un certain nombre d'outils qui permettent d'établir un cadre ferme et bienveillant assurant un respect mutuel et qui apparaissent comme fondamental du rôle d'appartenance.

La Discipline Positive a été théorisée par Alred Adler, psychanalyste contemporain de Freud. Très difficile d'accès, elle a tout d'abord été reprise par un de ses disciples Rudolf Dreikurs, puis elle devient pragmatique, et se développe dans les années 80 grâce à Jane Nelsen & Lynn Lott.

Les grands points d'Adler :
- L'être humain est social, il vit par le lien
- La mise en évidence d'un besoin d'appartenance et de contribution (sentiment d'importance)
- L'apprentissage est global, prendre l'enfant comme un tout ressenti et cognitif
- L'idée clé du respect mutuel (qui ne veut pas dire pour autant identique)
- L'application du système combiné de la fermeté et de la bienveillance.

Le cycle adlérien :
La perception d'une expérience implique une interprétation de celle-ci, donnant naissance à une croyance (erronée, peut-être) qui va donner lieu à une prise de décision comportementale.
La Discipline Positive va chercher la croyance derrière le comportement afin de rééquilibrer la croyance si elle est erronée.

LA CARTE MENTALE, OUTIL FACILITATEUR DE LA PENSEE LOGIQUE ET DE LA CREATIVITE

mindmapUne carte mentale, appelée aussi carte des idées, schéma de pensée, schéma heuristique, arbre à idées ou mind map en anglais, est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différentes concepts intellectuels.

C'est le plus souvent une représentation arborescente des données.

Basée sur les avancées dans le domaine des neurosciences, la méthode a été mise au point par le psychologue anglais Tony Buzan dans les années 70.

Ainsi pour l'apprenant, la carte mentale est un schéma qui permet de représenter de façon visuelle des idées.

La carte mentale facilite :
- l'émergence d'idée (libération de la créativité et de la réflexion)
- la prise de note
- la mémorisation (vue synthétique, réseaux conceptuels)
- la compréhension (CQQ...)
- la motivation et le plaisir d'apprendre

LE BILAN DE POTENTIELS, OUTIL POUR APPRÉHENDER L'ORIENTATION SEREINEMENT

mindmapVous avez souvent entendu dire : "C'est quelqu'un qui a un fort potentiel !" ou bien "Cet enfant ira loin, il a des potentiels !"

Mais qu'est-ce qu'un potentiel fort?
Le potentiel est une puissance en réserve, c'est une capacité que l'on a développé. Et les potentiels sont à l'origine des compétences.

S'orienter vers un métier, une fonction, comment choisir?
Pour la personne en orientation, la connaissance de ses atouts par la découverte objective de ses potentiels forts, lui permet de comprendre son mode de fonctionnement, d'entrevoir les métiers possibles et les filières qui y conduisent ou de préciser une orientation pressentie.

LE MANDALA, OUTIL DE BIEN-ETRE ET DE RECENTRAGE

mindmapLes mandalas sont des structures organisées autour d'un centre et sont présentes autour de nous, dans la nature comme dans les arts. Dans toutes les traditions, elles font appel à l'intériorité et à la conscience de soi.
La mandala exprime la symétrie et l'équilibre nécessaires au fonctionnement optimal de notre cerveau. Il s'y projette comme dans un miroir, révélateur de son état actuel. C'est pourquoi l'intégration de cette forme permet en même temps l'objectivation des dysfonctionnement, mais aussi et surtout leur possible réajustement.
Le coloriage de mandala offre donc une possibilité de mieux-être par une pratique graphique simple à la porté de tous!,

LE JEU, OUTIL POUR MIEUX APPRENDRE

mindmapLe jeu provoque l'investissement de l'enfant par le plaisir. Il apprend à accepter l'autre, les règles, les difficultés.

De plus, il découvre ses stratégies (habitudes) mentales de réussite en situation d'attention, de mémorisation, de réflexion, de compréhension, d'imagination et cela dans des activités non scolaires.

En suscitant l'intérêt des élèves, le jeu permet de prendre conscience que ce qui est fabriqué dans la têts (évocation) est l'outil de pensée.

C'est ainsi qu'en découvrant son propre fonctionnement et en découvrant celui des autres, qu'on apprend à mieux se connaitre et à optimiser son potentiel cognitif.