Lythops, Conseil en pédagogie
lythops18@gmail.com

L’ATTENTION

Logo

D’abord, il faut bien réaliser que l’attention c’est quelque chose d’intérieur.

C’est être actif mais dans sa tête.

Du coup si vous essayez de vous dire « fais attention » ça ne va pas marcher.

Pourquoi ? parce que vous serez attentif au fait d’être attentif ! mais pas à l’objet d’attention, pas à ce pourquoi vous devez être attentif.

Si je veux lire un livre il faut que je me mette dedans, il faut que je puisse rentrer dans l’histoire.

En réalité l’attention c’est le moment où l’information passe de l’extérieur vers l’intérieur. Quand on fait rentrer à l’intérieur de nous ce qui est extérieur, on fabrique ce que nous appelons une évocation.

Une évocation est une représentation intérieure et elle peut prendre plusieurs forme une image, un son, une parole, une sensation… C’est ce qui nous permet de faire vivre à l’intérieur ce que nous percevons. Et c’est ce moment que l’on appelle l’attention et que nous cherchons à obtenir chez nos collégiens lorsqu’ils doivent faire leurs devoirs. Et ils savent le faire. Mais ils ne s’en rendent pas compte. En revanche ce dont ils se rendent compte (comme nous d’ailleurs), c’est qu’il y a des activités pour lesquelles il est beaucoup plus facile de se rendre attentif. Et c’est à partir de cette activité où il réussit à être attentif que nous allons démarrer. S’il peut être attentif dans une activité il peut l’être dans d’autres : par exemple, quand il fait un match ou de la musique il sait être attentif au jeu de ses partenaires et il peut le faire longtemps, sans que cela ne  lui demande d’effort notable. Il faut va se servir de ça, de ce qui fonctionne pour arriver à l’appliquer là où c’est plus difficile.

En fait les neurosciences et la gestion mentale ont décrit l’attention. La gestion mentale explique que l’attention, c’est faire exister dans sa connaissance ce que l’on voit, ce que l’on entend, ce que l’on touche, ce que l’on goutte ou ce que l’on sent. Vous pouvez trouver cette définition dans l’ouvrage « vocabulaire de la gestion mentale ». Vous avez aussi une description très vivante et pragmatique de l’attention dans « Les petites bulles de l’attention » de Jean-Philippe Lachaux.

Attention : on n’a pas tous les mêmes modalités d’attention : certains pourront être attentifs 10 minutes et d’autres peuvent le rester plus longtemps. c’est comme un élastique : on le tend, de plus en plus, on l’étire, et au bout d’un moment il va lâcher. Et il ne lâchera pas au même moment selon les personnes… D’où l’intérêt des pauses …

 

Voir la vidéo sous Youtube : https://youtu.be/D__j1dxSX4g

Lythops vous proposera sous peu, une formation en ligne intitulée : « Fini la corvée de devoirs !« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *